Les attentats d’Oslo, c’est la faute… aux jeux vidéo violents. Elémentaire, mon cher Breivik

27 07 2011

Il aura suffi de découvrir que l’auteur présumé des attentats de Norvège jouait à World of Warcraft (jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs) pour rallumer la flamme. « 2011 et on en est encore à avoir des débats sur les jeux vidéo et la violence. » tweete mon ami et confrère @FrançoisLeger, après qu’une twitteuse (@LaLangelliere pour ne pas la citer) lâche un radical et péremptoire « Je suis seulement CONTRE les jeux de guerres, de massacres et de tueries. Après réel = virtuel. » Et bien oui François Léger, on en est encore là, et ce n’est pas prêt de changer. Le jeu vidéo a toujours mauvaise presse. Principalement parce que le rejet du jeu vidéo violent repose avant tout sur une méconnaissance complète des mécanismes mentaux du joueur. Mais surtout parce que c’est commode de trouver un alibi tout cuit quand notre société ne parvient pas à expliquer l’inexplicable horreur d’un geste barbare.

Lire la suite »