Assassin’s Creed Brotherhood : tous les chemins du génie mènent à Rome

2 12 2010

J’attendais le jeu avec impatience. Il est là, arrivé tout chaud dans ma boîte aux lettres, avec un petit fascicule de type parchemin cramé ayant traversé les siècles (merci Ubisoft). Assassin’s Creed est de retour. Nous sommes à Rome, en 1499 [Parenthèse : Ou plutôt en 2010, Desmond Miles (le héros) ayant la particularité de remonter le temps par l’ADN de ses ancêtres]. Donc en 1499, ce n’est pas la fête à Rome. L’oppression de la famille Borgia mène l’assassin Ezio Auditore da Firenza (Desmond en fait) sur les bords du Tibre. Pas pour un weekend mais pour sauver l’Italie et le monde (oui oui, rien que ça). Assassin’s Creed Brotherhood est le nouvel épisode des aventures d’Ezio, un assassin plongé dans les mystèrieuses entrailles de la cité des sept collines.

Lire le reste de cette entrée »





[Paris Games Week] Une avalanche de jeux en avant-première

29 10 2010
Sont pas meuuuugnons ?

Le Paris Games Week, c’était l’occasion de tester les jeux qui feront l’actualité dans les mois qui viennent. Et il y avait de quoi faire, puisque les gros éditeurs étaient tous présents. J’ai joué les assassins à Rome au 16è siècle (Assassin’s Creed Brotherhood), joué du pinceau avec la plus célèbre des souris (Epic Mickey), défouraillé du monstre (Bulletstorm), de l’alien mutant (Dead Space 2) et de l’humain (Gears of War 3), démoli quelques voitures de course (Gran Turismo 5), et me suis essayé au tennis avec le Playstation Move. Sans oublier le magnifique Marvel contre Capcom 3 et l’énigmatiquement sublime Deus Ex Human Revolution, auquel je consacrerai un billet à part. Let’s go !

Lire le reste de cette entrée »





Tom Clancy’s Hawx 2 : le réalisme ne fait pas tout…

4 09 2010
Le jeu de simulation à bord d’avions de chasse est un genre à part entière, qui traverse les décennies sans perdre de fans… en vol. Ubisoft n’a pas renoncé non plus à faire de nous un pilote accompli en sortant le deuxième opus de Tom Clancy’s Hawx. Une simulation très réaliste de guerre moderne qui vous envoie torpiller terroristes et séparatistes de toutes obédiences à travers le monde. On fait fi des droits de l’Homme, de la liberté et toutes ces conneries pour mener des missions. Amis Tchétchènes, « on va vous buter jusque dans les chiottes » dirait le démocrate Vladimir Poutine…