[La Voix du Nord] Les jeux vidéo suivent le mouvement… du corps !

18 09 2010

Depuis le succès de la Wii, le jeu vidéo se tourne vers la détection de mouvements pour toucher le grand public. Sony et Microsoft arriveront-ils à détrôner le géant Nintendo ? Et garderont-ils les joueurs de la première heure ? Eléments de réponse dans La Voix du Nord, ici ! Dossier réalisé par François Léger et Sophie Leroy. De quoi se repérer dans la nouvelle tendance du jeu vidéo : jouer sans manette. Le corps arrive au coeur du videoludique. Jouera-t-on bientôt au chevalier Jedi dans son salon ?





Sin and Punishment 2, grattement de nez interdit !

9 09 2010

Je n’ai pas la Wii mais j’aime bien tester ses jeux de temps en temps chez des potes.  C’est avec incrédulité que j’ai reçu et déballé la galette Sin and Punishment 2, baptisé Successor of the skies.  Il s’agit du deuxième épisode d’un jeu de tir (shoot’em up), le premier n’ayant pas franchi les frontières du pays du Soleil-Levant en l’an… 2000 sur Nintendo 64. Et bien j’ai trouvé l’ambiance arcade du jeu incroyablement démente, qui m’a ramené plusieurs années en arrière, quand je jouais dans des salles d’arcade.

Lire le reste de cette entrée »





Le syndrome de la Wii Ricoré

4 05 2010

Les amis Ricorée en action. Youhou !

La Wii de Nintendo a radicalement changé la donne et ouvert des horizons. Les gamers vous diront qu’ils prennent moins de plaisir qu’avec la manette, les nouveaux joueurs apprécieront plutôt le côté convivial. Jouer au bowling entre potes avec la wiimote, c’est vrai que c’est sympa, bien que sur-réaliste. De ton canap’,  tu fais des strikes et tu dépasses les 180 points. Sans transpirer. Mais ce qui me gave dans la Wii, c’est le créneau publicitaire que Nintendo a choisi. Le côté United Colors of Bandes de cons, en train de jouer à donf’, on n’y croit pas un instant.

Lire le reste de cette entrée »





Rémi Gaillard sur Mario Kart, un rêve de gosse

4 03 2010

Tu veux ma photo, banane ?

Rémi Gaillard m’a toujours impressionné par son culot. Au fond, si ça marche pour lui, c’est parce qu’il allie le délire et l’impensable à une attitude naturelle et décontractée. Et ça fait mouche ! Mais surtout, Rémi Gaillard joue sur l’histoire de Mario Kart, un jeu qui a traversé les générations. Les trentenaires y jouaient sur Super Nes, ma petite nièce de 4 ans y joue sur Wii.

Lire le reste de cette entrée »